CR Match 12/05 OL Nation vs. AS 1er ministre

17 septembre 2009 - 20:21

Compo OL Nation vs AS 1er ministre
Kewin- Titi, Tom Boul, Rudy, Edouard R., Cédric, Jay, Montassar, Bibi, Damien, Clément
R : Guéguen, Thomas, Jean

Résultat
3-2

Buteurs
Clément (55è, 80è),  Jay (65è)

Résumé avant-match
Parlons de nous. 3ème rencontre face à l’AS 1er ministre et l’Olympique de Nation est toujours en vie. 15joueurs alignés une nouvelle fois en ce samedi 12 Septembre. Et ce, malgré les nombreuses absences. Chapeau.
Parlons de l’adversaire. L’AS 1er ministre, dit comme ça, ça fait bien marrer. Mais quand 15 gaillards aux physiques de déménageurs pas vraiment bretons se pointent sur le terrain, on remballe les sourires. « Mais ils sont où les costards-cravates qu’on attendait ? T’es sûr que tu bosses à Matignon toi ? ».
3-2 ! Et ouai. Une fois n’est pas coutume l’Olympique de Nation s’est imposé. Et là vous vous dites, le match a du être sympa, le onze olympique a développé un jeu de rêve, est reparti à la maison entier, a enchaîné les passes, fait des transversales de 40mètres, des contrôles poitrines somptueux, des roulettes, des passements de jambes, des contrôles en porte-manteaux, des fulgurances en veux-tu en voilà… ah ah ah. Stop ! T’es naïf ou quoi ? Ca c’est seulement dans Goal, L’école des champions ou Foot2rue (là j’abuse). L’Olympique de Nation c’est la vraie vie de vrais footballeurs avec des vrais bides, des vraies blessures et des vraies galères pour marquer.

Match
Que retenir de cette rencontre ?
1ère mi-temps : Le système de prédilection de l’Olympique de Nation (4-3-3) était reconduit pour venir à bout du onze adverse pas vraiment breton. Avec quelques remaniements dont le replacement de Titi au poste de latéral droit, la montée de Damien au poste d’ailier droit et le rôle de milieu attribué à Jay, L’olympique de nation afficha fière allure et dégagea beaucoup de sérénité pendant plus de 15minutes. À l’aise techniquement malgré sa surcharge pondérale, Jay brilla au sein d’un milieu de terrain en confiance, combinant même avec Titi, ce que personne n’avait alors réussi à faire depuis deux matches. Du jeu, des enchaînements, des débordements de Damien, de la combativité, pour les quelques spectateurs antillais (dont moi) venus voir ce match, l’Olympique de Nation était bien plaisante. Mais c’est un peu comme les femmes, quand elles sont charmantes, t’as forcément du mal à conclure. Vous m’excuserez de la métaphore. Je fais ce que je veux de toute façon. Revenons à nos moutons. De belles phases de jeu développées mais une incapacité à conclure. À plusieurs reprises, Clément, Montassar et Damien butèrent sur le gardien (désolé Dami, celle-là est venue toute seule) et sur la défense ministérielle quand ils ne furent pas handicapés par leur maladresse. Entre fausses passes décisives et tirs lents et placés totalement déplacés, Montassar obtient sur cette première mi-temps la palme des occasions loupées. Clément, aligné en pointe du trident offensif, ne pouvait lui non plus concrétiser les quelques bonnes opportunités malgré le bon état d’esprit qu’il affichait et ses bons déplacements depuis le début de match. Exit les tentatives de petits ponts et le comptage de granulés des terrains synthétiques, l’attaquant olympien redressait enfin la tête pour trouver son attaquant droit. Et l’attaquant gauche ? Ben, il n’était pas là.  Et pourquoi ? Parce qu’il était ailleurs. Mais où ? Je vous en pose des questions.
Derrière, Tom Boul, Rudy, Titi, Edouard R., firent leur part du boulot réduisant au minimum le nombre d’occasions pour l’AS 1er ministre. Quelques couvertures malencontreuses de Rudy ou Tom Boul trainèrent ci et là mais ça vient petit à petit.
Bien jouer pendant 20minutes, le onze olympien en est capable. Au-delà, aucune garantie. Pour preuve, à la demie heure de jeu, l’Olympique de Nation baissa le pied, laissant plus d’espaces aux attaquants adverses
Après un imbroglio de quelques minutes après la fausse mi-temps sifflée par l’arbitre à la 35ème minute, le match reprit son cours mais fut rapidement interrompu après la Schumacher-Battiston revisitée. « Bonne balle de Montassar-Platini pour Damien-Battiston et c’est une sortie de Émile-Schumacher… Ah la la la, il n’a pas fait le voyage pour rien. Et l’arbitre n’a rien vu. Tout à fait Thierry. »

2ème mi-temps :
Choquée par l’attentat sur son capitaine et diminuée par le départ de certains de ses joueurs pour raisons professionnelles, l’Olympique de Nation entama la 2nde période avec un gardien de fortune et un ailier de piètre niveau recruté sur le bord de terrain. Guéguen, Jean et Thomas en profitèrent pour faire leur apparition sur le rectangle vert avec l’envie de bien faire. L’envie.
Peu de minutes suffirent alors à l’AS 1er ministre pour ouvrir le score. Sur une splendide partie de billard entre Guéguen, le gardien tout pourri et l’attaquant adverse, l’OL Nation vit ses filets trembler. Les dieux du football semblaient avoir choisi leur camp. Mais c’était sans compter sur Clément Laurent, alias Hercule du pauvre, mi-homme blessé mi-dieu qui vint défier les dieux du football et planta très vite son pion. Clément profita d’un centre millimitré de Jean Zamichiei (frère de l’illustre homme politique Igor Zamichiei) à l’entrée des 6mètres pour égaliser d’une belle frappe bien placée, au centre. Et puis après… ah ah ah. Stop ! Arrêtons nous sur ce coup-franc « merveilleusement » frappé. La vraie histoire est beaucoup plus intéressante que ça. Jean, dit le meilleur pied gauche du vestiaire (le seul gaucher en fait), formé à l’AS Artillerie lourde, frappant dès l’âge de 5ans des coups-francs de plus de 30mètres, surnommé Tomahawk nous gratifia d’un geste technique sensationnel (à ne pas reproduire à la maison les enfants). Le fameux « prise d’élan-glissade-ballon tapé de la malléole-hauteur 20cm-vitesse 10km/h ». Heureusement, Clément, mi-homme mi-renard pendant ses heures perdues, jaillit pour propulser le cuir à sa place naturelle.
Quelques minutes plus tard, Clément fut imité par Jay, récompensé de sa bonne prestation. Le néo-milieu frappa des 16mètres avec beaucoup de sang-froid. Rassuré, il se dit ensuite que son match était fini. Sauf qu’un match c’est 90minutes (sauf pour les -13ans) et pas 65. Cédric et Montassar, plus agressifs sur le porteur du  ballon récupérèrent quelques ballons précieux.     À croire qu’il leur aura fallu 2matches pour comprendre que « récupérer » peut être utilisé dans d’autres cas que « récupérer son souffle ».
Derrière, toujours la même application pour ratisser les ballons et relancer. Bien secondé par son rugueux stoppeur en la personne de Thomas, Tom Boul en fit parfois trop et trop lentement mais a beaucoup moins pris l’eau cette semaine.
S’en suivirent quelques belles phases de jeu terminant assez souvent du côté droit où siégeait Jean-marc alias Germain ou Djemba (la recrue de la mi-temps en fait). Maintes fois, l’ailier se retrouva en position de hors-jeu. Faire 1m80, courir à la Bolt, c’est bien beau mais apprendre les règles du foot (dédicace à Narbo et les dégagements de gardien) c’en est une autre. Pardonnons-lui. À 16ans, nous aussi, nous étions stupides.
Le 3ème but vint après un dégagement hasardeux du gardien adverse (pas Émile-Schumacher mais un autre) dont le mi-homme mi-renard olympien se saisit. Et hop, un doublé ! Fox’s back !
Et Kewin dans tout ça ? De retour dans les buts à la 55ème minute, le portier olympien ne pût rien faire sur la magnifique réduction adverse à la 80ème mais fit parler sa double-détente pour éviter de se faire nettoyer la toile d’araignée en fin de match.
Outre ces quelques parades et la crise de nerf du petit enfant Jay, rien de plus à signaler pour cette fin de match.
Ce samedi 12septembre était le samedi des grandes premières. Première victoire. Premiers buts pour Clem. Premières passes réussies pour Titi. Première récupération de balle pour Montassar. Premier attaquant à ne pas jouer en attaque pour Bibi.

Les gestes du match
. La passe décisive aveugle de Jean sur coup-franc pour Clément, qui était apparemment le seul à imaginer qu’un tel artilleur se trouerait à ce point-là.
. Les ballons long de ligne de Titi qui a enfin usé le coup de pied de sa chaussure et non la pointe.
. Les débordements de Bibi au centre du terrain, dans le rond central pour être plus précis.
. La recoloration du rectangle vert en rouge suite à l’explosion de la lèvre de Dami.
. Le décollage du Boeing 747 à double moteur chargé de centaines de litres de Kerozène nommé Kevin Chiche pour aller chercher un ballon en lucarne.
. La victoire en l’honneur de Damien. Les passes ratées en l’honneur de Damien. Les hors-jeu de Jean-Marc en l’honneur de Damien.
. Les chaussettes blanches de tous les joueurs de l’OL Nation même Cédric.
. Les frappes gentilles, adorables, trop mignonnes, so cute !, douces, dociles, charmantes de Montassar.
. Les hors-jeu rageants, énervants, exaspérants, irritants, horripilants, gonflants de Jean-Marc qui font Jay sortir de ses gonds.
. Les enchaînements contrôle-passe de Tom Boul avec 4secondes d’écart entre le début et la fin.
. Le premier but de Clément depuis que la France est passé à l’Euro (la monnaie, pas la compétition).
. Les premières 180minutes d’affilée disputées par Clément depuis que l’Allemagne est réunifiée.
. Les premiers pointus de Titi qui ressemblent à des vrais intérieurs du pied.
.
. L’arbitrage sans faute de Yohann qui a même réussi à ne pas se faire insulter de tous les noms.
. Les coups de physique de Thomas sur un mec d’1m98. Ca vaut le détour. Ceux qui l’ont vu, savent. T’aurais pu te faire écraser Tom, fais attention la prochaine fois.


Les blessés
Benj (3semaines)
Yoh (4 semaines)
Damien (3semaines)


Les presques stats

Buteurs : 1.Clément (2) 2.Edouard, David, Benj, Yann, Gaspard,Jay (1)
Passeurs : 1. Jean (2) 2. Gaspard, Yohann


Homme du match
Clem ? Jay ?


Votre aimable rédacteur. Je vous kiffe.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Supporter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU