Championnat
3
0
2 avril 2011 13:15
Bretons Paris
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
28 min
But marqué
Ouverture de Millereux dans le dos de la défense, CHARLY part seul face aux buts et la glisse au fond des buts
35 min
But marqué
Après un relai avec Titi, Yohann déborde depuis la ligne médiane et centre au sol pour Charly, seul à l'entrée de surface, qui bat le gardien breton pour la seconde fois
55 min
But marqué
Julien Saigne est violemment taclé par derrière dans la surface après un beau numéro. Thom Lisnard aka Chiche Kebab se charge de le tirer. Il transforme le penalty en prenant le gardien à contre-pied.

AVANT-MATCH

 

Il y a bien longtemps que cette équipe n'avait pas été alignée.

Et ce qu'on peut dire, c'est que celà fait du bien de nous voir tous évoluer sous ce maillot noir et or.

L'idéal aurait bien évidemment été d'être 14 mais 12 c'est déjà très honorable quand on se remémore nos péripéties des semaines précédentes.

Bilan, 12 olympiens ont foulé le synthétique de La Courneuve… ah ah ah synthétique, poisson d'avril???… non, vous ne rêvez pas. Nous jouions à domicile et pourtant, nos crampons n'ont jamais effleuré l'habituel terrain rouge que nos chevilles redoutent tant. Passons ce miracle footballistique, parlons terrain et prestations.

 

MATCH

 

12 joueurs, 1 arbitre de touche en la personne de Clément Laurent et nous voilà partis pour une partie de 90minutes pas si tranquille que ça.

D'une, parce que Clément manqua de devenir l'arbitre central de cette rencontre du fait du retard énorme de l'arbitre, arrivé quelques secondes avant le coup d'envoi. De deux, parce que si nous avons été au-dessus durant la majeure partie de la rencontre, les Bretons auraient pu nous jouer un mauvais tour sans une maladresse criante de leur part. De trois (ça se dit pas mais je m'en fous, c'est pas des footeux façon Ribéry qui vont me faire chier sur mon style d'écriture), parce que quelques tensions pointèrent le bout de leur nez dans nos rangs. Du capitaine aux joueurs en passant par l'arbitre de touche, les prises de bec se sont multipliés. La vie d'un club, what else?

 

5 minutes de flottement en début de rencontre puis l'OL Nation prit vite la mesure de son adversaire du jour qui n'affichait dans ses lignes qu'un ou deux bons joueurs. Mettez une forêt de babelards moyens face à une forêt de babelards-ritalo-corsico-tunisio-antillais un peu moins moyens et vous obtenez un 3-0.

Au milieu de terrain, Titi, Julien Millereux et Yoh, eurent un peu de mal à se mettre en jambe mais prirent vite l'ascendant sur leurs homologues bretons et mirent plusieurs fois leurs attaquants dans de bonnes positions. Charly fut le premier à en tirer profit sur une ouverture millimitrée de Millereux. Laissant la défense centrale bretonne à fond de cale, Charly se présenta face au gardien et glissa le ballon au sol, hors de portée du portier.

Quelques minutes plus tard, Charly doubla la mise en profitant d'un bon travail du milieu défensif du jour, Yohann, qui, parti de son camp, profita d'un relai de Titi pour déposer la défense bretonne, échapper à un tacle et servir Charly qui ne se fit pas prier pour inscrire un doublé, lui qui ne disputait là que son deuxième match de reprise depuis sa grave blessure de l'été.

Cette mi-temps fut également ponctuée par quelques ratés aux abords des buts bretons. Sans la maladresse de nos troupes dans la finition (Thomas, Albert, Charly) ou dans la dernière passe (Julien, Millereux, Yoh) le score aurait pu aisément être de 4-0 après trois-quarts d'heure de jeu.

La défense, quant à elle, sereine, se permit de relancer propre, parfois avec excès. On ne va pas se plaindre, un terrain propice au jeu et nous essayons de jouer. That's soccer!

 

Une mi-temps pas si paisible, des joueurs pas si contents, conscients de ne pas s'être mis à l'abris et voilà L'OL Nation qui rentre sur le terrain avec quelques doutes.

 

Des doutes mis en exergue par les 10 premières minutes du second acte. Perdus, nerveux, les olympiens jouaient à l'envers, sautant les lignes, ratant 1 contrôle sur 2 au milieu de terrain. Heureusement, en face, pas grand chose. On peut dire que les Breizh n'étaient pas très ardentes! Ok, je sors… ah non y pa personne pour me remplacer!

Le temps de régler la mire, et l'équipe de l'OL Nation se montra de nouveau dangereuse. Par Thom, sans succès, puis par Julien Saigne qui s'engouffra dans la surface avant de se faire sécher par derrière. Retourné comme une crêpe par un breton, c'est quand même le comble!

Point de tireur dans nos rangs outre Millereux, Jay… et Chiche. Le plus volontaire s'en chargea. Mais qui donc? Chiche "lama", gardien en confiance et en surpoids. Un plat du pied et voilà le match fini(stère).

 

Il manquait cependant le manière, la claque aux bretons (au sens second du terme), les 2,3 buts de plus qui auraient gonflé la confiance de nos troupes et éteint les ardeurs bretonnes.

Malheureusement, le cadre se déroba sur 90% des frappes de nos attaquants. Incapables de faire le méga-break, Thom, Albert, Charly et Julien ont eu les jambes encore plus lourdes, le moral encore plus bas. Et quand les frappes furent cadrées, il manquait la puissance, la conviction.

 

L'OL Nation connut une sévère baisse de régime aux alentours de la 70ème minute. Les contrôles furent encore plus compliqués, les courses encore plus rares tout comme les appels et les pertes de balles nettement plus fréquentes. De ce fait, les olympiens ne purent sortir de leur propre camp, subissant les assauts bretons et concédant quelques corners et coups-francs sur des fautes souvent évitables.

La défense baissa le pied devant ses assauts répétés et la faculté des milieux et des attaquants à perdre le ballon au premier contact ou à vendanger de nombreuses occasions. Les 4 de derrière commencèrent à se placer de manière aléatoire et à commettre quelques erreurs de relance qui manquèrent de se transformer en buts sans la maladresse génétique du peuple breton. C'est bon, on peut rigoler avec la Bretagne. On va pas en faire tout un flan. Qui a parlé de Nolwen Leroy??? Ah non, pas de Nolwenn sur ce site.

Une petite friction interne eut lieu juste avant le coup de sifflet final. Elle sera, j'espère, vite réglée, et sans conséquence.

 

Au final, pas de Manau à Manau (et ouai, des blagues jusqu'au bout) entre les deux formations. Les Bretons étaient à l'Ouest et Nation en place. Pas photo.

 

 

ENSEIGNEMENTS:

- Albert a dés éclairs de génie. Le problème de l'éclair c'est qu'il ne dure que quelques secondes et qu'il est très bruyant.

 

- Jay parle à sa défense quand il le sent. Mais Jay a toujours le nez bouché.

 

- Chiche sait manipuler ses coéquipiers. La prochaine fois, il arrivera à nous faire lui donner le brassard, un coup franc à 30mètres et nos montres.

 

- Dami a une bonne olive. Il avale le noyau vers la 75ème minute.

 

- Thomas vendange. Et avec ses grands panards, il en écrase du raisin.

 

- Julien Saigne joue avec son physique. Cf. Le phyisique de Ju.

 

- Titi tacle comme un 6, gueule sur les autres milieux comme un 6, se déplace comme un 6 mais relance comme un 4. Et le 4 c'est Yann Céleste.

 

- Jay joue comme un 6, voudrait jouer comme un 10 mais doit jouer 5. Y a de quoi être ronchon de la 1ère à la 90ème.

 

- Yann a la dégaine et la tchatche d'un ado mais a l'âge d'être ton père. Il a aussi son accélération.

 

- Yoh perd autant de ballons qu'il en récupère. Et quand il ne les perd pas, c'est le mec à qui il le donne qui les perd. Un véritable Récupé-rateur.

 

- Sur un synthé, Edouard c'est pas un Ragon-din mais un putain de dRagon. Il fallait bien trouver un truc.

 

- Tu donnes une balle de foot à Charly, il te la transforme en balle de ping-pong. Forcément c'est plus dur pour le gardien d'arrêter une balle de pîng-pong.

 

- Quand Clem gueule, il Saigne et met dans le Mille-reux.

 

- Evelyne Ancele prête sa voiture, son GPS et son fils. Elle peut aussi prêter son pied droit pour finir les actions.

 

(pas de blague de mauvais goût sur cette dernière phrase. Respect.)

 

 

Merci à tous d'avoir tenu jusqu'à la dernière ligne.

L'OL NATION vous kiffe.

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G P N P P ?

Répartition des buts

49 buts marqués
49 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Aucun contenu n'a été publié ici.

gardiens
défenseurs
milieux
attaquants
Autre
Défenseur, Attaquant D
Libéro
Défenseur G/C
Défenseur, Milieu D/C
Défenseur, Milieu D/C
Défenseur, Attaquant D
Défenseur C
Défenseur G/C
Défenseur, Milieu G/C
Attaquant C
Libéro, Milieu C
Attaquant D/C
Milieu, Attaquant
J M
D Z
T L
E R
J B
G F
Y A
T C
Y C
C B
Julien Saigne
J S

REMPLAçANTS

RENDEZ-VOUS

2 avril 2011 11:33
Nation - Avenue de Taillebourg

LIEU DU MATCH

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Supporter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU